Pierre Moscovici précise les projets du gouvernement concernant l’assurance vie

Représentant, aujourd’hui, l’un des placements d’épargne favori des Français, regroupant, selon la Fédération Française des Sociétés d’Assurances, au mois d’août 2012, plus de 1 371,5 millions d’euros, soit plus de 55 % de l’épargne à long terme des ménages, l’assurance vie traverse, contrairement à ce que ces chiffres peuvent laisser penser, une période particulièrement délicate de son histoire, retenant toute l’attention du gouvernement.

Pierre Moscovici s’est montré rassurant lors de la présentation du projet de loi de FINANCES 2013 au Sénat
Craignant pour l’avenir de l’un des produits phares de l’épargne française, la FFSA a ainsi été quelque peu rassurée par les propos tenus par le Ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici, lors de la présentation du projet de loi de Finances 2013 au Sénat, celui-ci ayant, en effet, réaffirmé la volonté du gouvernement de ne pas modifier le régime fiscal du produit d’épargne, ce dernier insistant toutefois sur le rôle important joué par l’assurance vie dans le financement à long terme des entreprises, pouvant laisser supposer un allongement de la durée de détention de ce produit.

Le gouvernement souhaite encourager une épargne à long terme avec l’assurance vie

Jouant un rôle important dans le financement des entreprises, l’assurance vie semble effectivement, aujourd’hui, occuper une place importante dans les préoccupations du gouvernement, Pierre Moscovici ayant également confirmé, devant le Sénat, la volonté de ce dernier d’encourager les épargnants français à s’inscrire dans une démarche à long terme, n’écartant pas la possibilité de procéder à certains aménagements pour encourager ceux-ci à maintenir leurs investissements, sans donner, pour l’instant, davantage de précisions.

Cet article a été publié le vendredi 5 octobre 2012 à 22 h 13 min et est classé dans Non classé. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.

Les commentaires sont fermés.