Des signes de redressement de l’assurance vie mutualiste en 2012 pour le Président du GEMA

Alors que celle-ci traverse l’une des périodes les plus délicates de son histoire, l’assurance vie ne cesse de préoccuper les spécialistes, qui voient les usagers peu à peu se détourner de leur solution d’épargne favorite pour s’orienter vers d’autres produits, Gérard Andreck, Président du Groupement des Entreprises Mutuelles d’Assurances restant toutefois positif quant à l’évolution du produit d’épargne en 2012.

Des résultats à l’équilibre pour l’assurance vie mutualiste selon le GEMA

S’avérant être plus encourageants que les résultats publiés, il y a peu, par la Fédération Française des Sociétés d’Assurances, les statistiques communiquées par le GEMA laissent apparaître, pour l’assurance vie mutualiste, une situation à l’équilibre, grâce au ralentissement des retraits d’argent effectués par les usagers, Gérard Andreck se montrant ainsi relativement optimiste pour les résultats de l’année 2012, déclarant : « cela nous amène peut-être vers une légère collecte positive sur l’année », alors que le marché dans son ensemble ne devrait pas, quant à lui, connaître de réelle amélioration.

Une concurrence toujours aussi rude du Livret A selon le GEMA

Confronté au changement d’habitudes des usagers français face à la crise économique que traverse actuellement l’Europe, le GEMA reste particulièrement attentif à l’évolution des placements concurrents, mettant en garde le gouvernement contre la prochaine augmentation des plafonds de placement du Livret A et du Livret de Développement Durable, appelant ce dernier à introduire une certaine dose de fiscalité en soumettant le placement favori des Français à l’application des prélèvements sociaux au-delà d’un certain niveau d’épargne, alors que le Ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici, s’est d’ores et déjà avoué défavorable à une telle solution.

Cet article a été publié le jeudi 27 septembre 2012 à 23 h 45 min et est classé dans Non classé. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.

Les commentaires sont fermés.