Bourse Direct vie

Créé en 1996, la banque Bourse Direct se consacre, dans un premier temps, exclusivement à l’investissement boursier, qu’elle propose aux investisseurs les plus importants et les plus actifs. Par la suite, afin de diversifier ses activités et de toucher un public plus large, l’enseigne introduit, au sein de son offre, un contrat d’assurance vie multisupports dénommé Bourse Direct Vie. Sa politique tarifaire plus agressive, adoptée en janvier 2007, lui a permis d’accroître sa clientèle et de revendiquer aujourd’hui la gestion de plus de 44 000 comptes, représentant pour l’année 2009 plus de 1,8 millions de transactions.

Dans la continuité de l’orientation prise au début de l’année 2007, le contrat Bourse Direct Vie offre des conditions tarifaires parmi les plus basses du marché ; en effet, la souscription à cet investissement se veut parmi les plus simples et les plus économiques du marché, celle-ci ne présentant aucun frais de dossier, les formalités se limitant à un premier versement d’un montant minimum de 1 000 €, celui-ci pouvant même être diminué à 500 €, en cas de mise en place de versements programmés.

La souscription à l’assurance vie Bourse Direct Vie permet ainsi de bénéficier de l’accès à un fonds en euros affichant un rendement pour l’année 2009 de 4,70 % nets de frais de gestion, ainsi qu’à un total de 50 autres placements en unités de compte. Si l’enseigne ne perçoit aucun frais d’entrée sur l’ensemble des placements proposés, il convient de noter que celle-ci applique des frais de gestion dont le montant s’élève à 0,65 % des sommes investies dans le fonds en euros, et à 0,85 % sur le capital placé en unités de compte.

L’investisseur peut, dès lors, accéder à la plate-forme mise en place par l’enseigne, afin d’effectuer l’ensemble des démarches nécessaires à la gestion de ce nouveau placement, et ainsi procéder à des versements complémentaires dont le montant doit être supérieur à 500 €, mais qui n’engendrent aucun surcoût. L’approvisionnement de l’assurance vie peut aussi bénéficier de la mise en place de versements programmés, ceux-ci devant alors respecter un minimum de 300 € mensuels ou trimestriels, ou de 600 € par semestre ou par an. Grâce à cette plate-forme Internet, l’investisseur a aussi la possibilité de procéder lui-même à des arbitrages, ceux-ci devant toutefois porter sur une somme minimum de 300 €, le premier de l’année étant offert et les suivants donnant lieu à la perception d’un montant fixe de 15 €, auquel vient s’ajouter un montant égal à 0,20 % des sommes arbitrées. Il convient de souligner que la réorganisation du capital investi peut aussi être effectuée par courrier.

Pour permettre une gestion plus aisée des capitaux investis, Bourse Direct propose des mécanismes d’arbitrage automatique, permettant de sécuriser les gains acquis, lorsqu’un seuil prédéterminé est atteint, ou encore de modifier automatiquement la répartition des investissements afin de limiter les pertes liées aux variations des performances de ceux-ci. Les mouvements de fonds générés par ces dispositifs donnent lieu au versement de frais d’arbitrage s’élevant alors à 15 €, auxquels s’ajoute 0,20 % des montants transférés.

Par son offre d’assurance vie, Bourse Direct reste fidèle à sa politique adoptée en 2007 et propose un produit à coût réduit, dont les rendements sont tout à fait intéressants, proposant l’un des fonds en euros les plus performants de ceux actuellement disponibles sur Internet. Cette offre apparaît donc comme une bonne opportunité offerte à tout investisseur recherchant un placement dont la gestion peut s’effectuer totalement en ligne.

Les commentaires sont fermés.